02 avril 2017

Ces racismes qui détruisent la France

Il ne se passe pas une semaine sans (tentative d') attentat et/ou arrestation d'individus qui en préparent. Dans le même temps, d'innombrables initiatives contre le "racisme", sachant que "racisme et anti-sémitisme" c'est déjà... une expression par nature raciste qui distingue une "race" parmi les autres. Mais quels racismes ces campagnes dénoncent-elles ?...

Pourtant, il me semble que deux racismes sont tout autant présents qu'invisibles. Deux racismes certainement cause (parmi d'autres probablement) du désordre actuel.


Le racisme sournois du "blanc" bien intentionné

Ne pas proclamer que la viande halal est aujourd'hui en France une maltraitance animale, ne pas se révolter contre ces pratiques qui nient les droits des femmes... Autant de racismes cachés : "je ne te respecte pas suffisamment pour te dire tes quatre vérités". Ou bien "je nie tes différences car elles sont trop régressives".
Il ne s'agit pas de refuser notre propre histoire. Lorsque j'étais gamin, le cochon était égorgé sans étourdissement à peu près dans chaque grange. Et je peux vous dire qu'un cochon qui sent ce qui va lui arriver lance des cris désespérés. Depuis nous avons créé les abattoirs qui étourdissent les animaux. C'est une avancée dans le droit des animaux. Dans ma ville (Carcassonne) je ne sais quels auteurs s'en prennent actuellement à la corrida ("corrida = honte") et oublient sciemment ce scandale qui touche probablement des centaines de milliers d'animaux... Cet oubli est un racisme : "je ne dénonce pas ta viande halal parce que je crois que tu es incapable de comprendre".
Du racisme.
C'est une question plus générale. La France, la "fille ainée de l'église catholique apostolique romaine" a su, depuis un siècle, se libérer du carcan religieux. la fameuse loi de 1905, le contrepoids d'un autre dogme (le communisme) et, il faut bien le dire, Vatican II qui aura montré une certaine capacité de cette religion à se réformer. C'est dans ce pays qui porte haut la valeur laïque que surgit l'Islam. Non pas en tant que religion au sens privé du terme, en tant que système social. Et la réponse de l'Intelligencia bienpensante est de confondre islamophobie et rejet d'un système de croyances particulièrement arriéré en ce début de XXIème siècle en France. Cette confusion est un racisme à la fois contre cette culture française évoluée et contre les tenants de ce dispositif d'asservissement moyenâgeux.
Comme ces politiciens qui affirment péremptoirement qu'un immigré arrivé en France veut "évidemment" s'intégrer. Ces dénis sont consternants. Pas de quoi susciter notre respect en retour...Un cercle gravement vicieux.

Si la France était une équipe agile, nous pourrions dire que cette incapacité à la confrontation d'idées est un signe de méfiance.
Pourtant, il suffit de voir le "Dieu" qu'une culture crée pour comprendre le niveau d'évolution de cette culture.

Racisme anti-blanc

Et que dire de ce black-out sur le racisme (parfois génocidaire) anti-blanc ?
Ne pas combattre cette haine dont les Français de souche sont victime c'est certainement le renforcer et susciter aussi la colère de toutes ces victimes rendues invisibles par un aveuglement dogmatique.

Alors oui, les Français, qu'ils soient de souche ou immigrés, sont massivement racistes. Mais ces racismes n'existent pas officiellement.

Peut-être me traiterez-vous d'islamophobe, ce qui serait un signe de votre islamo-hypnose... Il se trouve que je ne suis pas seul. Je ne parle pas d'extrémistes frontistes. Voici par exemple Une trahison française de Waleed Al-Husseini que l'on peut difficilement accuser d'être un vieux militant franchouillard d'extrême-droite.
Je ne nie pas un racisme plus "ordinaire", anti-musulman, anti-juif... Mais ce sont les arbres qui cachent la forêt.

C'est à se demander si tous ces traitres pseudo-républicains ont conscience de leur forfaiture ; j'espère simplement que c'est une inconséquence - délétère  - et pas une volonté cynique courtermiste de ceux qui ont le pouvoir aujourd'hui. Une pensée pour mon prof d'histoire de Terminale qui nous expliquait en quelques mots la défaite de la France en 40 : pendant que le bruit des usines d'armement assourdissait l'Allemagne, les Français chantaient "tout va très bien Madame la Marquise".
Alors, tout va très bien, seuls les Français de souche, blancs, sont racistes. Tout immigré veut s'intégrer et respecte les valeurs républicaines telles que la Laïcité, le voile c'est comme le short, juste une façon de se vêtir...
 Tout va très bien...
Ce serait tellement plus facile !






Aucun commentaire: