05 décembre 2015

Le restaurant Vème République


Supposons... Nous sommes plusieurs au restaurant et il s'agit de choisir le plat, identique pour tous.
  • Hamburger,
  • poisson pané,
  • jambon de Paris (et sa purée).
Je ne suis pas spécialement emballé...

Le vieux restaurant Vème république

Mais, à choisir, ce que je déteste le moins c'est le hamburger. Et il semble bien que de nombreux votes vont aller au jambon. Alors par dépit, je votre contre lui en votant pour le hamburger. Mais, ce faisant, je vote pour le hamburger et le restaurateur retiendra cela.
 Et je me retrouve avec cet hamburger pendant tout le repas.

En discutant parfois avec d'autres, je me rends compte que nous sommes nombreux à ne pas apprécier le hamburger. Le problème dans ce restaurant, c'est que les convives continuent d'entretenir le système.

Nouveau repas.
Je vote blanc comme beaucoup. J'arrête de voter contre. Je ne vote que lorsque c'est vraiment "pour".
Les tenants du jambon l'emportent. Avec peu de voix finalement mais cela suffit dans ce système pour être élu.
Nous voila à manger du jambon... Ce qui provoque un sacré chaos tellement il est immangeable !  Nous ne finissons même pas le repas.

Et le restaurateur décide d'un autre système.

En attendant, voter  pour des "produits" du catalogue que nous avons reçu il y a quelques jours (candidats élections régionales décembre 2015) c'est cautionner ce système de mâtons-bâtards. Arrêtons !

Car au final, dans une véritable démocratie,  nous sommes tout autant le convive que le restaurateur.

VIème république ?


Cette Vème république, qui pouvait avoir du sens fin des années 50, ne survie que parce que le peuple la maintient sous perfusion en détournant ce qu'est vraiment le suffrage universel. Ras-le-bol !
Concrètement,  je parle d'une VIème république, pas forcément celle du front de gauche mais une nouvelle façon d'être ensemble, plus démocratique, plus parlementaire, sans ENA !


Private joke
1,$s/jambon/morue/g





Aucun commentaire: